A la Une!Tech

Intelligence artificielle : Les ministres africains des TIC adoptent une stratégie continentale

(Leconomie.info) - Ils étaient réunis par visioconférence du 11 au 13 juin 2024 pour la 2e session extraordinaire du Comité technique spécialisé sur la communication et les TIC.

Afin de déclencher la transformation numérique à travers le continent dans un contexte d’évolution rapide du secteur alimentée par l’intelligence artificielle (IA), plus de 130 ministres et experts africains réunis virtuellement du 11 au 13 juin 2024 ont approuvé à l’unanimité la stratégie d’intelligence artificielle (IA) continentale et le Pacte numérique africain pour accélérer la transformation numérique de l’Afrique.

Cette stratégie, apprend-on, appelle à une approche africaine, axée sur le développement et inclusive pour accélérer les capacités des pays africains en matière d’IA. « Pour nous, Africains, l’intelligence artificielle présente d’énormes opportunités. C’est une force motrice pour un changement transformationnel positif ainsi que pour la croissance économique et le progrès social », a déclaré Abou-Zeid, commissaire de l’Union africaine chargée des infrastructures et de l’énergie.

Aussi, la stratégie identifie les principales priorités et actions pour faire en sorte que les pays africains bénéficient pleinement des possibilités offertes par l’IA pour accélérer leurs capacités en matière d’infrastructure, de talents, d’établissements de données, d’innovation et de partenariats, tout en assurant des garanties adéquates et une protection contre les menaces.

« L’adaptation de l’IA aux réalités africaines est essentielle. Les systèmes d’IA devraient être capables de refléter notre diversité, nos langues, notre culture, notre histoire et nos contextes géographiques. Alors que nous visons à créer un écosystème d’IA inclusif et un marché africain de l’IA compétitif, adapté à nos réalités et répondant à nos ambitions, nous pensons que l’examen et l’approbation de cette stratégie fourniront une vision commune et une voie pour accélérer l’innovation et l’adoption responsables de l’IA en Afrique », a précisé Abou-Zeid.

Pour ce qui est du Pacte numérique africain, il définit l’avenir numérique du continent et exploite le potentiel de transformation des technologies numériques pour favoriser le développement durable, la croissance économique et le bien-être de la société dans toute l’Afrique.

Les deux documents s’inscrivent dans le cadre de la Stratégie de transformation numérique de l’Union africaine (2020-2030) et de l’Agenda 2063. Élaborés à l’issue de consultations avec les parties prenantes, ils constituent la contribution de l’Afrique au Pacte mondial pour le numérique. Ils seront soumis au Conseil exécutif de l’Union africaine en juillet pour examen et adoption.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights