A la Une!Buisness

Consommation : L’Afrique subsaharienne pourrait importer 20 millions de tonnes de riz paddy en 2022

C’est ce que révèle l’Observatoire des statistiques internationales sur le riz (Osiriz) dans sa dernière note sur le marché céréalier mondial.

Ce stock prévisionnel serait en augmentation de 12,3 % par rapport au volume de l’année précédente (17,8 millions de tonnes) et marquerait un nouveau record pour la région qui représente déjà le tiers des importations mondiales.  Le constat est de l’Observatoire des statistiques internationales sur le riz (Osiriz) dans sa dernière note sur le marché céréalier mondial.

En effet, la consommation de riz en Afrique subsaharienne a connu une hausse remarquable sur la dernière décennie. Si de nombreuses nations ont affiché leur objectif de parvenir à l’autosuffisance en riz, les importations de la céréale ne cessent d’accroître.

Selon l’Osiriz, l’Afrique subsaharienne en 2022, pourrait importer 20 millions de tonnes de riz paddy, pour satisfaire principalement sa demande d’importation grâce à l’Inde, son principal fournisseur. Dans le pays asiatique, la performance du segment à l’exportation en 2021 a permis à de nombreux acheteurs africains d’avoir accès à d’importantes quantités de riz à des prix compétitifs.

L’Inde, actuellement premier exportateur mondial de riz a compté pour 42 % des envois totaux de riz et pourrait encore accroître ses expéditions en 2022. Une telle tendance profiterait aux importateurs majeurs du continent comme le Nigeria, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.     

Pour rappel, le riz représente la deuxième céréale la plus consommée après le maïs en Afrique subsaharienne. La région importe 40 % de ses besoins dans la graminée. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights