A la Une!Débats
A la Une

Médias : Les éditeurs de presse édifiés sur les stratégies de conquête du digital

(Leconomie.info) Ils ont participé à un séminaire organisé par la Fédération des Editeurs de Presse du Cameroun (Fedipresse), le 19 juin 2024.

C’est sous le thème « les nouveaux paradigmes de la presse écrite » que près de 50 participants dont de nombreux patrons de presse, se sont réunis le 19 juin dernier à Yaoundé lors d’un séminaire organisé par la Fédération des Editeurs de Presse du Cameroun (Fedipresse). Les échanges avaient pour principal objectif de donner aux acteurs de la presse camerounaise les armes nécessaires afin de conquérir le marché du web et ses lecteurs au travers de contenus plus adaptés à l’environnement numérique.

Les travaux ont débuté par une leçon inaugurale dispensée par le secrétaire Général du Ministère de la Communication, Felix Zogo, pour qui le web se présente comme une voie de renaissance pour la presse et non un opposant à son évolution. Concernant les contraintes et défis de la presse écrite, c’est le Directeur Adjoint de l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC), Nta À Bitang qui a entretenu l’audience sur les difficultés liées à l’environnement juridique et aux modes de financements des entreprises de presse au Cameroun. En outre, il n’a pas manqué de rappeler aux journalistes de presse que leur mission première est de créer des contenus plus intéressants et qualitatifs que ce qui est retrouvé sur les médias sociaux. : « La presse écrite n’est pas dans l’instantanéité comme les autres médias. Sa mission première est d’expliquer ce qu’ils ne disent pas. Lorsque le lecteur achète son journal, il veut comprendre davantage et aller au-delà de ce qui est dit sur les réseaux sociaux » souligne Nta A Bitang.

Entres autres stratégies proposées aux éditeurs de presse pour leur transformation numérique :  la souscription à des applications de kiosques en ligne (Yello Kiosk, ekiosque, ePresse), la production de contenus richmédia (texte, images,son), l’amélioration des compétences des journalistes en technologie ( marketing digital, référencement, écriture web) ou encore le recours aux publications sponsorisées. Le digital se présente aujourd’hui comme une opportunité à saisir, dans « laquelle il faudrait investir et où l’écrit se doit d’évoluer » comme l’a signalé le Pr. Laurent Charles Boyomo Assala, ancien directeur de l’ESSTIC, dans la note conclusive qui a clos les discussions de ce séminaire.

Sylviane Kpolom, Stg

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights