A la Une!Buisness

Entreprise : Les performances d’UBA au 31 décembre 2021

Les résultats de l’institution financière ont été présentés le 4 mars 2022. Le Groupe United Bank for Africa (UBA) Plca publié son résultat consolidé de l’exercice financier clos le 31 décembre 2021. Il ressort des   résultats déclarés à la Bourse du Nigeria (Nigerian Stock Exchange – NSE) le 4 mars 2022, une croissance des revenus bruts de l’ordre de 7 %, s’établissant à 1,6 milliards USD, contre 1,5 milliards USD enregistré à la clôture des comptes de l’exercice 2020. 

  Suivant un communiqué rendu public par UBA, le total des actifs enregistre une croissance de 11 % pour s’établir exceptionnellement à 20,1 milliards USD au cours de l’exercice à l’étude, contre 18,1 milliards USD en 2020, « marquant ainsi la première fois que les actifs de la banque traversent les 8 trillions de Naira ».

En dépit « d’importantes difficultés opérationnelles et d’une reprise économique lente dans la majorité des pays où la banque opère, le bénéfice avant impôt du Groupe UBA affiche une impressionnante hausse de 20,3 %, passant de 310,8 millions USD en 2020 à 373,8 millions USD à l’arrêté des comptes de l’exercice 2021, tandis que son profit après impôt affiche une croissance de 8,7 %, établit à 289,9 millions USD en 2021, contre 266,6 millions USD un an auparavant »

Crédits nets en hausse

Dans la même veine, les crédits nets de la banque affichent une croissance de 7,7 % pour s’établir à 6,7 milliards USD, tandis que les dépôts de la clientèle ont augmenté de 12,2 % pour s’établir à 15,0 milliards USD, comparé à 13,4 milliards USD à la même période en 2020, indiquant une augmentation de la confiance des clients, une amélioration de l’expérience client, l’efficacité du programme de transformation en cours et la dynamisation de la franchise banque de détail. Pour l’exercice financier concerné, le revenu d’exploitation de la banque affiche une croissance de 10 % pour s’établir à 1,1 milliard USD, comparé à 984,3 millions USD un an auparavant, tandis que les charges opérationnelles de la même période se sont établies à 681,4 millions.

« 2021 peut dans l’idéal être décrite comme l’année de la reprise générale. Les économies du monde ont connu les premières phases de reprise de leurs activités, surtout dans les chaînes d’approvisionnement qui se remettent des effets des perturbations de 2020. Pour l’avenir, je suis particulièrement enthousiasmé par notre Programme de transformation d’entreprise, dont l’objectif est de renforcer l’agilité des processus de la Banque, la fourniture du service et l’expérience client », a déclaré Kennedy Uzoka, le directeur général du Groupe UBA.

« La banque a fait preuve de résilience. Elle a réalisé une croissance importante et renforcé son bilan malgré la lenteur de la reprise économique caractéristique de l’année 2021. Elle  a connu de nouveaux succès en développant ses activités et en gagnant des parts de marché à travers ses opérations en Afrique, la région représentant 63,2 % de la rentabilité du Groupe, contre 55,4 % en 2020. Les prêts et avances ainsi que les dépôts dans la région ont également affiché 14,5 % et 27,3 % respectivement par rapport à l’année précédente », souligne quant à lui Ugo Nwaghodoh, le directeur financier du Groupe UBA.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights