A la Une!CEMAC

Décès de Gabriel Dodo Ndoke: Le réconfort de la République du Congo

(leconomie.info) – Le ministre d’Etat  aux Mines et à la géologie du Congo a été reçu hier au Palais de l’Unité par le président de la République Paul Biya.

Paul Biya, président de la République du Cameroun a reçu hier à 15h au Palais de l’Unité, Pierre Oba, ministre d’Etat  aux Mines et à la géologie du Congo. Il était porteur d’un pli fermé du président Denis Sassou Nguesso relatif au décès de Gabriel Dodo Ndoke, ministre des Mines, de l’industrie et du développement technologique. Au cours de la rencontre, les deux hôtes ont également échangé sur l’avancement  du  projet d’exploitation du fer de  Mbalam-Nabeba. « Le chef de l’Etat lui a certifié que le projet va se poursuivre. Il se trouve qu’il y a eu un petit retard dû au fait  qu’il y’avait la Covid en chine, ce qui fait que ça a quelque peu ralenti l’évolution du projet » a appris l’Economie.

Pierre Oba avant de quitter le Cameroun s’est également rendu au ministère des Mines, de l’industrie et du développement technologique et au domicile de Gabriel Dodo Ndoke. « Nous devons apprendre à vivre avec cette situation. Elle fait partie de notre existence. Nous devons pleurer, essuyer les larmes et continuer la marche. Je sais combien nous étions tous les deux attachés au projet d’exploitation du fer de Mbalam-Nabeba. Pour sa mémoire nous devons forcément réussir ce projet » a déclaré Pierre Oba au ministère des Mines avant de souhaiter ses condoléances au personnel de cette institution.

« Je voudrais vous dire combien nous sommes touchés, mes collaborateurs et moi-même pour la peine que vous vous êtes donné en effectuant cette visite de condoléances que nous apprécions à sa juste valeur » a quant à lui martelé Fuh Calistus Gentry, désigné il y a quelques jours par la présidence de la République pour assurer l’intérim.

Gabriel Dodo Ndoke, ministre des Mines, de l’industrie et du développement technologique a tiré sa révérence suite à une courte maladie le 21 janvier 2023 à l’hôpital de la Caisse de Yaoundé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights