A la Une!Buisness

Hadj 2022 : L’Etat va récolter 135 millions de FCFA pour les tests Covid-19

Chaque fidèle musulman enregistré pour le pèlerinage à la Mecque devra débourser 30 000 FCFA pour se faire tester.

Sur les 4500 fidèles musulmans enregistrés pour le pèlerinage à la Mecque, chacun devra débourser 30 000 FCFA pour effectuer les tests PCR, ce qui fait un montant total de 135 millions de FCFA à verser dans les caisses de l’Etat.

Cette somme n’est pas tributaire aux 2 924 000 FCFA relatifs au frais de voyage à payer par fidèle pour le Hadj 2022. « Ces opérations de testing se dérouleront conformément à l’ordonnance n° 2022/001 du président de la République du 2 juin 2022 qui consacre le paiement des tests de dépistage PCR contre le Covid au taux forfaitaire de 30 000 francs, auprès d’un régisseur dûment désigné par le ministre des Finances », indique Manaouda Malachie, dans un communiqué rendu publique le 20 juin 2022.

Pour faciliter ces opérations, les sites de tests de dépistage PCR contre la Covid-19 seront « exceptionnellement » ouverts dans les délégations régionales du Minsanté de l’Adamaoua et de l’Extrême-Nord, respectivement dans les villes de Ngaoundéré et Maroua. Ils viendront s’ajouter à ceux des villes de Garoua, Douala, Yaoundé et Bafoussam « déjà opérationnels », détaille le patron de la Santé.

Ces facilités, fait savoir le ministre, « visent à accompagner les fidèles musulmans camerounais dans la fluidification des opérations liées à leur déplacement en terre sainte, en assurant la fiabilité des tests de dépistage en vue de l’obtention, sans heurts, de documents sanitaires authentiques, requis pour l’entrée sur le territoire de l’Arabie Saoudite ». Cette mesure s’applique exclusivement aux voyageurs.

Des obligations sanitaires spécifiques sont appliquées aux personnes accomplissant le Hadj. Ainsi, en plus d’être âgés de moins de 65 ans et de présenter un schéma vaccinal complet, les pèlerins doivent en outre présenter un test PCR effectué dans les 72 h précédant l’embarquement pour l’Arabie Saoudite. Les autorités camerounaises affirment avoir pris les dispositions nécessaires pour faciliter les opérations de dépistage et de délivrance de la documentation nécessaire au plan sanitaire pour les 4 500 pèlerins camerounais qui feront le Hadj qui se tiendra du 7 au 12 juillet prochain.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights