A la Une!Buisness

Les 5 leviers à activer pour dynamiser la Bvmac

Ils sont contenus dans le rapport d’activités de l’institution pour le compte de l’année 2021.

La Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale(Bvmac) a rendu public il y quelques jours le rapport de ses activités au 31 décembre 2021. Henri –Claude Oyima, président du Conseil d’administration dans son mot a évoqué  les « importants jalons franchis au cours des 30 premiers mois d’activités de la Bvmac, de juillet 2019 à décembre 2021 ».

« Nous avons procédé au rapprochement  physique des deux entités fusionnées, transférant le siège de la Bvmac de Libreville à Douala. Nous avons accompli les formalités administratives et juridiques ayant permis de doter cette entreprise d’un registre de commerce et du crédit mobilier. Aussi, nous avons démarré les cotations à l’issue d’un processus de consolidation des bases de données historiques des deux anciennes bourses… » précise Henri-Claude Oyima.

La Bvmac souligne le rapport en fin 2021 c’est : 17 employés, 405 milliards FCFA de capitalisation boursière globale (en hausse de 17% sur un an glissant), 650 milliards FCFA d’encours de dettes obligatoires cotées venant de 520 milliards de FCFA un an plus tôt (hausse de +25%), 5 entreprises cotées en Bourse sur le compartiment Actions, 6 738 millions de FCFA  de total bilan, un chiffre d’affaires de 8 55 millions  de FCFA, des fonds propres en érosion progressive de 4 202 millions de FCFA ainsi qu’un résultat net déficitaire de 236 millions de FCFA.

« Avenir radieux »

« Au moment où nous entrons dans la deuxième phase du processus de fusion consacrée  à la restructuration des structures centrales du marché et à la dynamisation de leurs activités, je puis vous assurer que la Bvmac est promise à un avenir radieux. Nous y travaillons sans relâche. Pour cela, nous agissons sur 5 principaux leviers » souligne Henri-Claude Oyima. Il s’agit du renforcement des fonds propres, de la dynamisation des activités (produits, services, innovations), de la mise en place d’un plan d’affaires quinquennal 2022-2026,  du renforcement des ressources humaines et de la maîtrise des charges.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights