A la Une!BuisnessEconomie

Filière farine locale : Pourquoi  la transformation peine  à décoller

( leconomie.info)-Depuis l’avènement de la guerre russo-ukrainienne, le gouvernement s’active à promouvoir la consommation des farines dérivées des tubercules de manioc, patate, banane-plantain… Sauf que leur disponibilité reste un défi majeur à relever.

 Avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud)  à travers le SDG’s Fund, le gouvernement  dans le cadre d’une phase pilote a recruté un consultant pour assurer l’élaboration d’une cartographie des opportunités potentielles de la filière farines locales dans une perspective de substitution du blé. Il s’agit  notamment des filières banane-plantain, manioc et patate douce dont les capacités à substituer  au blé dans la production des farines panifiables, sont avérées.

Le diagnostic de ces filières, précise l’étude  a permis de relever que les acteurs les acteurs font face à plusieurs contraintes majeures dans les segments de base (production, transformation). L’on cite la faible disponibilité du matériel végétal de qualité, la faible maitrise des itinéraires techniques de production, les défis de l’accès au foncier pour le segment de la production agricole, la prépondérance de la transformation manuelle et de façon conséquente, la faible performance des équipements de transformation de fabrication locale…Cliquez sur le lien pour lire l’intégralité de cet article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights