A la Une!Buisness

Gestion des projets de transports : Des investisseurs Émiratis et Qataris pensent la création d’une société au Cameroun

(leconomie.info)-La délégation conduite par Ali Ahmed Ali, a été reçue par Jean Ernest Masséna Ngallè Bibéhè, ministre des Transports, le 28 février 2023.

L’objectif visé était de présenter à ces partenaires les projets prioritaires et maturés du secteur des transports au Cameroun, en vue d’un accompagnement pour les projets majeurs. L’éventail de possibilités a été présenté pour chacun des sous-secteurs.

Les échanges ont porté principalement sur les questions portuaires et le projet de prolongement de la ligne ferroviaire Ngaoundéré-N’djaména. Ainsi, une brève présentation des quatre ports que compte le Cameroun (Douala, Kribi, Limbe, Tiko) leur a été faite. « Les études de réalisation du Port en eau profonde de Limbé sont en cours, le port de Douala est en phase de restructuration dont une extension est envisagée jusqu’à Manoka. Le port en eau profonde de Kribi est également en cours d’extension », explique-t-on au Ministère des Transports. Un temps d’arrêt a également été marqué sur le développement de la navigation intérieure, à travers le transport fluvial. Le transport aérien n’était pas en reste. Les projets de construction des infrastructures aéroportuaires notamment les projets de réhabilitation des aéroports secondaires (N’Gaoundéré, Bamenda, Bertoua, Kribi, Tiko) et la construction d’un aéroport international à Douala prévue dans la SND30, ont été développés.

Les investisseurs ont marqué leur intérêt pour tous ces projets. Toutefois, Ali Ahmed Ali, président Directeur général du groupe Encobat, a annoncé la création dans les six prochains mois d’ «une société de droit camerounais qui devrait coordonner une plateforme intersectorielle de gestion des projets dont ils vont assurer le financement ».Projets routiers

Comme au Ministère des Transports, ils étaient en mission d’exploration  au Ministère des Travaux publics. Ici, ils sont intéressés par le développement du réseau routier camerounais. En quête d’opportunités d’investissements au Cameroun, les investisseurs ont été entretenus sur certains grands projets tels que la construction de la phase 2 de l’autoroute Edea-kribi-Lolabé( 92 km); la construction de l’autoroute Douala-Limbé ( 70 km); la construction de l’autoroute Bafoussam- Bamenda ( 116 km); la construction de la voie de contournement de la ville de Douala et d’un troisième pont sur le wouri ( 47, 3 km); la construction de la voie de contournement de la ville d’Edéa et d’un pont et ses accès sur la Sanaga ( 17,6 km) et la construction de la voie de contournement de la ville de Garoua et celle relative au second pont sur la Bénoué.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights