A la Une!Buisness

Entreprise: UPE  Sarl dévoile sa marque  d’équipements de protection individuelle

(leconomie.info)- C’était au cours d’une cérémonie qui a eu lieu le 15 février 2023 à Douala.

 Ramener la production des différents équipements de protection individuelle (EPI) au   Cameroun afin de pouvoir couvrir la sous-région et aller au-delà des frontières camerounaises, telle  est la vision UPE  (Universal  protect équipement). La 1ere marque made in Cameroun a exercé dans le  domaine  de l’équipement de protection individuelle  et dont les produits ont  été présentés le 15 février dernier à Douala. 

 En effet, après 6 années passées dans la commercialisation des équipements de protection individuelle, UPE Sarl que dirige Henri Landry Assembe a décidé de se lancer dans la production. Ceci  en mettant sur le marché  camerounais en particulier et celui  de la sous-région Afrique Centrale  et au-delà, 5 grandes familles d’équipements de protection individuelle. Celle concernant : les pieds avec les chaussures de sécurité ; le corps avec  les tenues de travail ; les mains avec différents gants de travail ; la tête avec tous ses composantes notamment  le crâne avec les casques, les yeux avec les lunettes, les voies respiratoires avec les caches nez et le voies auditives avec les antis bruits ; et enfin la protection en hauteur avec les harlets et les ceintures de sécurité.  « En termes de plus-value, c’est la 1ere marque   qui veut tropicaliser  les Équipements de protection individuelle  adaptées au sol et au climat africain en général et  camerounais en particulier  et dans la sous-région également » précise  son promoteur Henri Landry Assembe.

 La 2eme phase du projet est celle de la production. Bien qu’elle  soit aujourd’hui  délocalisée vers l’extérieur,  son  ambition est de la ramener au Cameroun. Et ce,  via  la construction d’une industrie où on va fabriquer  les chaussures de sécurité et les gants. « Nous allons concentrer la production des EPI sur ce dont la matière première est disponible au Cameroun à 70% voire 80% afin de réduire les coûts d’importations et même les coûts d’achat des offres des EPI. Les cuirs étant obtenus au Cameroun  soit par la peau du bœuf ou la peau du mouton. La collecte de ces peaux  se fera  au niveau des abattoirs privés.   Ceci afin de les tanner et leur transformer en cuir » indique le promoteur. 

 Afin de susciter l’intérêt des acteurs pour la marque  et la vision de son promoteur, des actions marketing  sont déployées, via des prospections terrains ; des campagnes de réseautages; participations aux foires et rencontres en B2B  avec les investisseurs et potentiels investisseurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights