A la Une!Buisness

Echanges commerciaux : Les USA en mission séduction en Afrique

 Antony Blinken secrétaire d’Etat américain est en tournée africaine depuis le 8 août 2022.

Antony Blinken, effectue une tournée dans certains pays africains depuis quelques jours. Lors de son escale en Afrique du Sud, le diplomate américain a indiqué que les Etats-Unis investiront 2 milliards de dollars (plus de 1 200 milliards FCFA) sur dix ans pour booster la démocratie et la bonne gouvernance en Afrique subsaharienne.

Ni la tournée du secrétaire américain, encore moins son annonce en terre africaine ne sont du fait du hasard. En effet, d’après une note de recherche, publiée en mai dernier, par le think tank américain Carnegie Endowment for International Peace, depuis 2009, la Chine est devenue le premier partenaire commercial du continent.

Depuis lors, les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l’Afrique ont chuté, passant de 142 milliards de dollars en 2008 (plus de 90 000 milliards FCFA) à 64 milliards de dollars (plus 40 000 milliards FCFA) en 2021. La Russie quant à elle tire un avantage commercial qui repose sur l’exportation des céréales, mais surtout des armes et des services de sécurité qui ont fait l’objet, ces derniers temps, de controverses.

Un sommet USA-Afrique est d’ailleurs prévu en décembre 2022, en vue d’évoquer avec les partenaires africains de Washington des points de coopération sur plusieurs sujets, tels que la sécurité alimentaire en plein conflit russo-ukrainien et le changement climatique. Il faut préciser que dans le cadre de la guerre d’influence qui se joue entre les deux plus importantes économies de la planète, la Chine a largement distancé les Etats-Unis en Afrique sur le terrain économique.

La  note de recherche publiée le mercredi 18 mai 2022 par le think tank américain Carnegie Endowment for International Peace, informe que, lancée en 2019 par l’administration Trump pour remplacer l’African Growth and Opportunity Act (Agoa), avec l’objectif affiché de doubler les investissements et les échanges commerciaux bilatéraux entre les États-Unis et les pays africains, l’initiative « Prosper Africa » n’a jusqu’ici pas permis à Washington de contrer l’influence chinoise sur le continent. Tout laisse croire qu’Antony Blinken est en mission séduction en Afrique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights