A la Une!EconomieInterview
A la Une

Minette Libom Li Likeng : « Le Cameroun est engagé à tirer parti des opportunités offertes par l’intelligence artificielle »

(Leconomie.info) - Le quotidien l'Economie vous propose l'intégralité de l'exposé présenté le 4 mars 2024 par le ministre des Postes et télécommunications à l'occasion du Sommet de l'Union Africaine de radiodiffusion (UAR-Unesco) sur l'intelligence artificielle et les médias. " Le Cameroun face à l'essor de l'intelligence artificielle, enjeux, défis et perspectives pour le secteur des postes et télécommunications" est la thématique qu'elle a abordée.

INTRODUCTION

Honorables Personnalités, distingués participants, mesdames et messieurs.

L’avènement de l’intelligence artificielle (IA) représente une révolution sans précédent dans le paysage technologique mondial, marquant un tournant décisif pour le secteur des télécommunications et technologies de l’information et de la communication (TIC). À l’intersection de l’innovation et de l’interconnectivité, l’IA émerge non seulement comme un moteur puissant de transformation numérique mais aussi comme un catalyseur de changements profonds dans la manière dont nous communiquons, travaillons et vivons.

L’essor de l’IA soulève une série d’enjeux et de défis majeurs pour les acteurs du secteur. D’une part, elle ouvre la porte à des avancées spectaculaires, promettant d’accroître l’efficacité opérationnelle, d’enrichir la qualité des services et de stimuler l’innovation à travers des applications allant de la gestion intelligente des réseaux de télécommunications à la personnalisation des services aux consommateurs. D’autre part, cette technologie pose des questions complexes en matière de sécurité des données, de vie privée, d’éthique et de gouvernance, exigeant une réflexion approfondie et une réglementation adaptée.

Parallèlement, l’intégration de l’IA dans le secteur des TIC et des télécommunications de manière spécifique, impose de nombreux défis au secteur.

Le Cameroun, comme de nombreux autres pays, se trouve à la croisée des chemins face à l’essor rapide de l’intelligence artificielle (IA). Cette technologie, qui touche presque tous les aspects de la société moderne, présente également pour le secteur des postes et télécommunications de nombreux défis et opportunités. Encore faut-il, pour en parler, savoir de quoi ce phénomène est-il le nom, c’est-à-dire de quoi il s’agit et comment il fonctionne techniquement.

Notre présentation qui porte sur : le Cameroun face à l’essor de l’Intelligence artificielle. Enjeux défis et perspectives pour le secteur des Postes et Télécommunications, évoquera d’abord  les  trois principaux axes ci-après :

L’IA en questions, les usages de l’IA, les menaces et risques, avant de mettre en lumière les enjeux de l’IA au Cameroun.

I. L’IA en Questions

–           Essai de Définition

L’intelligence artificielle (IA) désigne les systèmes ou machines qui simulent l’intelligence humaine pour exécuter des tâches et peuvent s’améliorer en se basant sur les informations collectées. L’IA englobe plusieurs concepts et technologies, y compris l’apprentissage automatique (machine learning), le traitement du langage naturel, la reconnaissance d’images et de voix, et la robotique. Elle peut résoudre des problèmes complexes, prendre des décisions, et même prédire des tendances futures avec une précision remarquable.

–           Quel en est le dispositif Technologique nécessaire à son  déploiement dans les télécom et TIC :

Le déploiement de l’IA dans les télécom et TIC exige un dispositif technique et technologique robuste. D’où l’impératif d’une réévaluation des compétences et des infrastructures existantes. Comme préalables,  l’on peut à cet effet citer quelques composantes clés à savoir :

•          Une infrastructure capable de gérer et d’analyser d’énormes volumes de données est essentielle. Cela inclut des data centers, des systèmes de gestion de bases de données, et des plateformes d’analyse de données avancées.

•          Des réseaux à haut débit et faible latence, qui sont nécessaires pour supporter les applications d’IA, permettant le transfert rapide des données et la communication en temps réel entre les dispositifs d’IA.

•          Un traitement de données qui généralement requiert des capacités de calcul considérables.

•          Une architecture sécurisée est indispensable pour protéger les données sensibles. Cela inclut le chiffrement, l’authentification, et d’autres mécanismes de sécurité pour prévenir les accès non autorisés et les atteintes à la vie privée.

•          Un cadre réglementaire adapté est nécessaire pour encadrer l’utilisation de l’IA, assurant ainsi la protection des données personnelles et la responsabilité en cas de défaillance des systèmes.

•          Le développement des compétences et des talents en IA.

Pour nous résumer, la mise en œuvre réussie de l’IA nécessite une collaboration étroite entre le gouvernement, les entreprises privées, et les institutions académiques pour former les talents, développer les technologies nécessaires, et créer un écosystème d’IA solide.

II. Des Usages Contrastés de l’IA

L’intelligence artificielle (IA) est une technologie à double tranchant, offrant à la fois des avancées significatives dans de nombreux domaines et laissant néanmoins apparaître des défis éthiques et sécuritaires. L’IA est née de la nécessité de répondre à certains besoins liés à la rapidité, à la sécurité, aux économies et à la précision.

–           Les Prouesses de l’IA aujourd’hui :

En effet, L’IA transforme notre quotidien et notre manière de travailler, d’apprendre et de communiquer, ceci dans plusieurs domaines, entre autres:

•          La Santé : L’IA contribue à diagnostiquer des maladies plus rapidement et avec plus de précision, à personnaliser les traitements et à effectuer des recherches médicales avancées. Des systèmes d’IA aident dans la détection précoce de conditions telles que le cancer, améliorant ainsi les chances de survie.

•          L’Agriculture : L’IA aide les agriculteurs à optimiser les rendements, à surveiller la santé des cultures et du bétail, et à gérer les ressources de manière plus durable grâce à des capteurs et à l’analyse prédictive.

•          L’Éducation : Des plateformes d’apprentissage personnalisé utilisent l’IA pour adapter le contenu aux besoins spécifiques de chaque étudiant, améliorant l’engagement et les résultats d’apprentissage.

•          Le Transport : L’IA améliore l’efficacité des systèmes de transport grâce à la gestion intelligente du trafic, la prédiction des besoins en maintenance et le développement de véhicules autonomes.

•          Gestion des Catastrophes : L’IA est utilisée pour prédire les catastrophes naturelles, comme les ouragans et les tremblements de terre, permettant des interventions plus rapides et plus efficaces.

En tant que vecteur de progrès et d’innovation, l’IA offre des perspectives prometteuses pour accélerer la transformation digitale de nos sociétés, en ouvrant de nouvelles voies pour améliorer l’accès aux services, optimiser les réseaux de communication et proposer des solutions novatrices répondant aux besoins changeants de la société.

–           Les Menaces et Risques de l’IA

Malgré ses avantages, l’IA présente également des risques significatifs. De nombreuses organisations se penchent quotidienne sur l’éthique de l’IA. Que peut-on soumettre à sa présence, sans dépasser les limites de l’acceptable ?

Voici un tour d’horizon des principaux risques liés à cette révolution technologique :

•          Utilisation à des Fins Criminelles : L’IA peut être exploitée pour créer des logiciels malveillants sophistiqués, réaliser des cyberattaques ciblées, et même développer des drones ou d’autres machines autonomes pour des actes illégaux.

•          Désinformation : Les technologies d’IA, comme les deepfakes (vidéos et audios falsifiés ultra-réalistes), peuvent être utilisées pour créer et diffuser des informations fausses ou trompeuses, influençant l’opinion publique et perturbant les processus démocratiques.

•          Surveillance et Vie Privée : L’utilisation de systèmes d’IA pour la surveillance de masse soulève des inquiétudes importantes en matière de vie privée et de libertés individuelles. La capacité de suivre et d’analyser les comportements des individus en temps réel peut conduire à une société de surveillance omniprésente.

•     Biais et Discrimination : Les systèmes d’IA peuvent perpétuer ou même amplifier les biais existants dans les données sur lesquelles ils sont entraînés, conduisant à des décisions injustes ou discriminatoires.

–      Nous pouvons alors nous demander ce qu’il faut faire pour  minimiser les risques liés à l’IA ?

Pour tirer avantage des prouesses de l’IA et faire face aux risques qui leurs sont inhérents, il est important d’adopter une approche équilibrée, promouvant l’innovation tout en mettant en place des mesures de protection robustes.

Cela implique de renforcer les cadres législatifs et réglementaires, de promouvoir la transparence et l’éthique dans le développement de l’IA, et d’investir dans la recherche sur les impacts sociaux de l’IA.

La coopération internationale est également cruciale pour réguler l’utilisation transfrontalière de l’IA et pour partager les meilleures pratiques dans la lutte contre les utilisations malveillantes de l’IA.

À l’évidence, le Cameroun n’est pas indifférent à ces évolutions engendrées par l’IA.

III. Le Cameroun face aux enjeux de l’IA: État des Lieux et Perspectives

–           Le Regard et les Actions du Gouvernement

Le Gouvernement camerounais reconnaît l’importance stratégique de l’intelligence artificielle comme moteur de développement économique et social. C’est ainsi que  dans sa déclaration à la 78ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (du 19 au 26 septembre 2023), lue par le Ministre des Relations Extérieures du Cameroun, le Chef de l’Etat Camerounais, Son Excellence Monsieur Paul BIYA disait, (je le cite) : « en cette ère du numérique et de l’intelligence artificielle, nous avons entre nos mains des outils prodigieux. S’ils sont utilisés à bon escient, ils peuvent nous permettre d’atteindre des résultats escomptés en vue d’assurer la survie de l’humanité et de lui garantir un avenir meilleur ». (Fin de citation).

Le Gouvernement camerounais est pleinement conscient de cette dualité. Il s’est engagé à naviguer dans cette nouvelle ère avec prudence et détermination, cherchant à maximiser les bénéfices de l’IA pour la nation tout en atténuant ses risques. Cet engagement se manifeste à travers une série d’initiatives stratégiques visant à développer l’infrastructure nécessaire, à promouvoir l’éducation et la formation en IA, à soutenir la recherche et l’innovation, et à instaurer un cadre éthique et réglementaire solide.

Aussi les actions engagées, qui viennent renforcer le dispositif existant en matière de développement des télécom et TIC, et d’usage éthique des plateformes digitales, ont-elles été lancées pour intégrer l’IA dans divers secteurs, afin de relever les défis associés :

Sur le plan stratégique :

•     l’intégration de l’innovation technologique, y compris l’IA, dans les documents  stratégiques du secteur (Plan Stratégique de développement de l’économie numérique, Politique nationale de Cybersécurité)

•       la mise en place  d’un cadre légal approprié. (adoption d’une charte sur la protection des enfants en ligne et élaboration en cours d’une Loi sur la protection des données à Caractère personnel)

Éducation et Formation :

•    Des programmes de formation en IA sont introduits dans les universités et les institutions spécialisées, tant publiques que privées, pour développer les compétences nécessaires chez les jeunes Camerounais.

•     Des partenariats avec des institutions internationales et des entreprises privées visant à renforcer les capacités locales en matière d’IA.

•     La lutte contre la désinformation à travers des campagnes d’éducation de masse et l’organisation des sessions de formation des différents acteurs, parmi lesquels des hommes de média.

Dans le domaine des infrastructure technologiques :

•     Investissement dans l’infrastructure TIC par les opérateurs, y compris le déploiement de la fibre optique et l’amélioration de l’accès à l’internet haut débit, pour soutenir les applications d’IA.

•          Mise en place des incubateurs et Encouragement des startups technologiques dans le domaine

Recherche et Développement (R&D) :

•    Soutien à la recherche en IA à travers des financements et des collaborations entre universités, instituts de recherche et secteur privé.

•     Organisation des rencontres de réflexion dans le domaine de l’IA, pour une meilleure appropriation des enjeux

Éthique et Réglementation :

•    Réflexions en cours sur la mise en place de cadres éthiques pour encadrer le développement et l’utilisation de l’IA, en mettant l’accent sur la protection de la vie privée, la sécurité des données et la prévention des biais discriminatoires.

Coopération Internationale :

•     Participation à des fora et des initiatives internationales sur l’IA pour échanger des connaissances, des expériences et des meilleures pratiques.

•     Recherche de partenariats avec d’autres pays et organisations internationales pour bénéficier de transferts de technologie et de compétences en IA.

IV-     Quelles perspectives pour l’IA au Cameroun

Le Cameroun, est engagé  à tirer parti des opportunités offertes par l’IA, tout en gérant les risques qui peuvent en découler. Les perspectives futures incluent :

•       La poursuite et le renforcement des mesures en cours, pour un usage raisonné des technologies émergentes au Cameroun

•     L’organisation prochaine des concertations nationales sur l’Intelligence Artificielle en collaboration avec l’UNESCO, et tous les acteurs de l’écosystème

•     La poursuite des campagnes de sensibilisation à l’utilisation éthique des plateformes numériques

Pour nous résumer s’agissant du Cameroun, je peux affirmer que notre pays fait face à des défis importants mais s’investit aussi pour saisir les  opportunités significatives dans le domaine de l’IA.

Les actions du gouvernement déjà engagés par le Gouvernement visent à établir un environnement propice à l’exploitation de l’IA pour le développement socio-économique tout en garantissant une gestion responsable et éthique de la technologie.

En investissant dans ces technologies et en adaptant son cadre réglementaire, nous pouvons tirer pleinement parti des avantages de l’IA pour la transformation digitale de nos pays. Ce qui aboutirait à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle, la fourniture de services innovants aux consommateurs, et la contribution au développement économique du pays.

CONCLUSION

En conclusion, l’intelligence artificielle représente une révolution technologique avec le potentiel de transformer profondément nos pays ceci dans de nombreux secteurs. Les promesses de l’IA sont vastes, offrant des perspectives d’amélioration significative de la qualité de vie, de la productivité économique, et de la gestion des ressources. Cependant, ces promesses s’accompagnent de menaces et de défis importants, notamment en termes de sécurité, de vie privée, d’équité, et de stabilité sociale.

Pour tirer le meilleur parti de l’IA, une collaboration étroite entre le gouvernement, le secteur privé, les institutions académiques, et la société civile est cruciale. Cela implique non seulement d’investir dans la technologie et les compétences nécessaires mais aussi de s’assurer que les bénéfices de l’IA soient largement répartis à travers la société. En outre, il est également important de rester engagé dans le dialogue et la coopération internationale pour aborder les enjeux transfrontaliers liés à l’IA.

En conjurant le spectre des menaces que l’IA peut présenter, nous pouvons aspirer à un avenir où la technologie sert de levier pour le développement durable, l’inclusion sociale, et le bien-être de tous ses citoyens.

Pour ce qui est du Cameroun, l’engagement du gouvernement à naviguer avec prudence dans cet espace indique une volonté de positionner le pays comme un acteur clé de l’ère numérique en Afrique et au-delà, tout en garantissant que les progrès technologiques se traduisent par des avancées tangibles pour chaque Camerounais.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights