A la Une!BuisnessCEMAC

Le Sud-africain MTN recherche des opportunités d’investissement dans le commerce électronique en Afrique  

L’initiative s’inscrit dans la volonté du géant africain des télécommunications, à transformer la façon dont les entreprises fonctionnent dans le continent.

MTN Group sillonne de nouvelles opportunités dans le commerce électronique. Dans un communiqué publié dans son site internet, l’entreprise a annoncé s’être alliée avec Dooka, la société ayant implémenté la première place marché destinée à satisfaire les besoins d’approvisionnement des entreprises en Afrique.

« Notre nouvelle relation avec Dooka est extrêmement passionnante et apporte des gains d’efficacité à tous les niveaux de la chaîne d’approvisionnement. Elle va transformer la façon dont les entreprises fonctionnent en Afrique. Je suis extrêmement fier que MTN soit le partenaire principal d’une organisation véritablement africaine et d’une solution conçue spécifiquement pour l’Afrique », indique Dirk Karl, responsable des achats du groupe MTN.

Dans le communiqué, l’on apprend que Dooka est une place marché qui s’est construite sur l’espace de cloud Tradeshift, un réseau d’échanges commerciaux entre entreprises qui revendique près de 1 000 milliards USD de transactions depuis sa création. Pour s’y arrimer, Dooka a bénéficié des financements des Nicky et Jonathan Oppenheimer, des frères sud-africains membres d’une des familles les plus fortunées d’Afrique.

Les détails du partenariat entre MTN Group et Dooka n’ont pas été donnés, mais le géant sud-africain a expliqué qu’il sera le premier bénéficiaire de ce partenariat, qui permettra à ses nombreux fournisseurs et celui de ses filiales de passer par cette plateforme pour répondre à des appels d’offres et les exécuter. Le groupe espère par la suite attirer de nombreuses autres entreprises et multinationales africaines, en qualité de fournisseurs ou de clients.

Ce n’est pas la première aventure du groupe de télécommunication sud-africain dans le secteur du e-commerce. Il a été un des actionnaires de Jumia jusqu’en 2020, même si ses dirigeants estimaient que cette participation était non essentielle. Le segment du e-commerce destiné exclusivement aux entreprises est une niche de croissance qui révèle progressivement son potentiel pour l’Afrique. En effet, ce marché reste segmenté, car il n’existe pas véritablement de cadre unique où acheteurs et fournisseurs du continent peuvent se retrouver.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights