A la Une!Economie

La douane saisit 12 sacs de chanvre indien dans la région de l’Ouest

Il s’agit de la plus grande saisie de chanvre indien au cours des 10 dernières années au Cameroun.

Une équipe mixte d’agents du Secteur des Douanes de la région de l’Ouest a réalisé dans la nuit de samedi à dimanche, la saisie d’une importante cargaison de chanvre indien en provenance de la région de l’Ouest.

« Nos fins douaniers ont saisi 12 sacs de chanvre indien dissimulés par des chaussures dans un bus de transport interurbain. La saisie a été effectuée au poste de contrôle de Tonga », indique des sources à la douane.

Il s’agit selon notre source, de la plus grande saisie de chanvre indien des 10 dernières années dans le pays. Les autorités judiciaires ont été saisies, et « la veille dominicale se poursuit, intensément, sur l’ensemble du territoire national », apprend-on.

La région de l’Ouest Cameroun est le plus grand bassin de production des drogues au Cameroun et dans la sous-région. Et les zones de forte production et de consommation sont les départements du Noun et des Bamboutous.

Dans le département des Bamboutos dont le chef-lieu est Mbouda, plusieurs plantations ont déjà fait l’objet de destruction par les services de sécurités. À ceci s’ajoute un nombre important de saisies des cargaisons de stupéfiants en partance pour les grandes villes et même vers les pays de la sous-région.

Selon le comité national de lutte contre la drogue (CNLD), le Cameroun est le cœur du trafic de drogue en Afrique Centrale. En quelques années seulement, un peu plus de 65275 kg d’héroïne, 1931 kg de cocaïne, 2705 Kg d’Opium et 0, 350 kg de morphine ont été saisis.

De sources policières, on apprend que ¼ des passeurs de drogues arrêtés en Europe sont des Camerounais, 50% des Nigérians et 18% Béninois.

Le 21 juin 2017, les éléments de gendarmerie ont découvert un champ de drogue à l’ouest d’une superficie d’un hectare. C’est grâce aux renseignements des populations que les éléments de la compagnie de gendarmerie de Mbouda sous la conduite du commandant Patrice Asseko avaient pu découvrir cette vaste plantation de cannabis située précisément à Balegwang dans l’arrondissement de Batcham.

En 2015, la gendarmerie de la localité de Bana dans le département du Haut Nkam, toujours dans cette partie du pays, avait détruit une plantation de chanvre indien de 55 plants, bâtie sur 550 m2 et estimée à 100 kg. Les cultivateurs, deux jeunes repris de justice faisaient croire aux populations que c’était un champ de piment.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights