A la Une!Eco AfriqueTech
A la Une

La CEA et Google signent un accord pour accélérer la transformation numérique en Afrique

(Leconomie.info) - Cet accord devrait contribuer à réduire la fracture numérique dans le continent, en permettant à 1 million de start-up de générer 100 milliards de dollars de revenus d’ici à 2033.

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le géant américain des technologies, Google ont signé, le 19 février 2024 à Addis-Abeba en Ethiopie, un protocole d’accord en marge du Forum des Entreprises africaines (Africa Business Forum).

D’après les explications du secrétaire exécutif de la CEA, Claver Gatete, ce partenariat pourrait produire des résultats capables d’aider à « relever les défis numériques et réduire la fracture numérique en Afrique ».

Concrètement, les deux parties vont œuvrer entre autres au développement des start-ups sur le continent, « avec pour objectif de permettre à 1 million de start-up de générer 100 milliards de dollars de revenus d’ici 2033 ». La CEA et son partenaire vont étendre leur collaboration sur la formation des jeunes en TIC, soit 5 000 jeunes étudiants africains et 200 enseignants en informatique et en robotique. Le but étant de permettre aux bénéficiaires de participer à des compétitions mondiales, telles que l’Olympiade de la robotique.

Par ailleurs, Google et la CEA entendent également renforcer la cybersécurité en Afrique, à travers des dialogues avec les fonctionnaires, des ateliers de formation, des recherches collaboratives et le partage des meilleures pratiques en matière de cybersécurité…

La cybersécurité ne semble pas encore être une priorité absolue pour la plupart des entreprises africaines, même si elles sont des potentiels cible des hackers. La faiblesse des infrastructures, le manque de compétences et l’absence de sensibilisation rendent le continent particulièrement vulnérable aux cyberattaques.

Dans une interview accordée au quotidien Cybertalk, Issam El Haddioui, responsable de l’ingénierie de la sécurité de l’EMEA Afrique, indiquait qu’en 2022, le nombre de cyber menaces ciblant les organisations en Afrique est plus élevé que dans le reste du monde. Environ 1 848 attaques par semaine ciblant une organisation dans le continent, contre 1 164 dans le monde.

L’accord entre Google et la CEA donc réduire la fracture numérique en Afrique en promouvant le développement des infrastructures, un environnement réglementaire sain, et en favorisant les compétences numériques.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights