A la Une!Economie

La BAD et la BID vont accompagner le développement de l’industrie pharmaceutique en Afrique

(leconomie.info)-La Banque africaine de développement et la Banque islamique de développement viennent de  signer   un plan  d’action conjoint à cet effet.

Abdu Mukhtar, directeur chargé du Développement industriel et commercial de la Banque africaine de développement (BAD), et Idrissa Dia, directeur du Département des infrastructures économiques et sociales de la Banque islamique de développement (BID) ont signé le 16 février 2023 en Arabie Saoudite au siège de la BID, un plan d’action conjoint de partenariat pour le développement du secteur de l’industrie pharmaceutique dans leurs pays membres africains.

« Ce plan offre un nouveau cadre pour renforcer la coopération et les priorités de développement mutuelles, en mettant l’accent sur le renforcement des systèmes de défense sanitaires du continent…Aussi, il permet aux deux institutions de développer une réserve commune de projets bancables, autour d’axes clés complémentaires, auxquels chacune apporterait son avantage comparatif. Le plan couvre des prêts en faveur de projets dans les secteurs public et privé et de projets de développement pharmaceutique selon une approche régionale » peut-on lire dans le communiqué rendu public à cet effet. Avant la signature du plan d’action conjoint, il y a eu deux jours de présentations et de délibérations sur les stratégies des institutions en matière de santé en Afrique et sur le plan d’action pharmaceutique de la BAD.

Forum mondial des entreprises pharmaceutiques

L’on a appris que le Groupe de la BAD et la BID vont également coopérer dans l’organisation d’un forum mondial des entreprises pharmaceutiques en mai 2023, lors des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement. L’événement va réunir des capitaines d’industrie majeurs du secteur pharmaceutique, dont de grandes entreprises, des agences de régulation régionales, continentales et gouvernementales, et des entités de transfert de technologies.

« Le Groupe de la Banque africaine de développement donne une importance considérable aux partenariats, dans ses contributions au développement durable en Afrique. Grâce aux partenariats, nous pouvons aller plus loin, nous pouvons accroître l’efficacité du développement, nous pouvons tirer parti de nos complémentarités et exploiter nos synergies », a déclaré Solomon Quaynor, vice-président de la Banque africaine de développement, chargé du Secteur privé, de l’Infrastructure et de l’Industrialisation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights