A la Une!EconomieEconomie verte

Financement :Le PCP-Acefa a débloqué plus de  20,5 milliards FCFA au profit des agriculteurs

(leconomie.info) Le bilan de la mise en œuvre du Programme de consolidation et de pérennisation du Conseil agropastoral (PCP-Acefa) a été fait il y a quelques jours à Yaoundé.

Le Programme de consolidation et de pérennisation du Conseil agropastoral (PCP-Acefa) est à troisième phase. Son Comité de pilotage a tenu sa session le 13 avril 2023, avec à la clé une évaluation de sa mise œuvre, un bilan des activités de 2022 et la feuille de route pour l’année en cours. Sur pied depuis 2010, il compte à son actif plus de 6 000 projets d’investissement des organisations de producteurs. Le tout pour un financement de plus de 20,5 milliards FCFA.

Le programme repose sur des points tels que la mobilisation de l’Etat, la profession et les partenaires techniques et financiers (PTF). Ce qui concourt à la création d’une agence de conseil agricole au Cameroun. En 2022, le Programme a touché 350 000 exploitations familiales et compte atteindre les 500 000 en 2025, nous renseigne le Quotidien bilingue Cameroon Tribune,  dans son édition du 17 avril 2023. Toujours dans le cadre de ces performances, l’amélioration des compétences techniques et économiques des producteurs.

Ainsi, pour cette troisième phase, neuf services ont été développés, en accord avec les besoins. Toutes choses ayant contribué à l’augmentation de la production ainsi que des revenus des producteurs, dont le taux d’accompagnement est passé de 20% à 30%.

La troisième phase enregistre 112 882 bénéficiaires pour 6 707 projets d’organisations paysannes, financés pour plus de 26,6 milliards FCFA. Le Programme de Consolidation et de Pérennisation du conseil agropastoral (PCP-Acefa) intervient en continuité du Programme Acefa. Il poursuit trois objectifs qui sont améliorer les revenus desexploitations familiales par la consolidation et l’amélioration du dispositif public de conseil agropastoral, moderniser l’appareil deproduction par le financement des projets d’investissement des organisations de producteurs et institutionnaliser le dispositif de conseil agropastoralpar la création d’une agence cogéré par la Profession et l’Etat et renforcer la capacitéde représentation des producteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights