A la Une!Finance

Communes : Inform’all-city, le nouvel outil pour améliorer la collecte des taxes

(Leconomie.info) – Mis sur pied l’année dernière, il a été présenté la 21 mars 2023 à Yaoundé.

La plateforme numérique concerne surtout les vendeurs de la rue. Inform’all-city va aider les communes à mieux contrôler et améliorer la collecte des taxes en provenance de ces marchands informels. Le nouvel outil a été présenté le 21 mars 2023, à Yaoundé et profitera d’abord aux mairies de Yaoundé II et Douala III.

L’idée est de faciliter la mobilisation des recettes fiscales additionnelles. C’est un outil d’actions de sensibilisations qui «contribueront à la formalisation et à la formation en entrepreneuriat des vendeurs informels de rue afin de booster leurs activités et de les conduire vers une requalification professionnelle », précise le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom).

Pour ces vendeurs de la rue, il sera question de s’acquitter de la taxe à travers la plateforme à laquelle  ils vont souscrire, pour avoir le droit d’occuper un espace dans la  commune. Ce qui leur offre l’avantage d’être formés en vue du renforcement de leurs capacités et accroître la rentabilité de leurs activités. L’initiative touche aussi le volet urbain.

Inform’all-city donne la possibilité aux mairies de mieux aménager les rues pour échapper au désordre urbain. « Cette plateforme permettra surtout aux CTD d’améliorer la gestion et la planification de l’aménagement urbain en prenant en compte ces importants acteurs économiques. Le projet se veut ainsi être un appui en faveur de la gouvernance inclusive au sein des CTD et du renouvellement du cadre urbain pour des villes où il fait bon vivre », nous indique-t-on au Feicom.

La plateforme devrait permettre de renforcer le réseau de recherche et d’innovation de L’AUF autour des questions des pratiques informelles des habitants. Pour sa première phase, la priorité est accordée aux femmes actrices des unités informelles de rue des communes de Douala 3e et de Yaoundé 2e. Pour ce projet mis en œuvre avec l’aide de l’École nationale polytechnique de Douala et le JFN Center, le Fonds signale qu’un montant de 155 000euros (environ 100 750 000 FCFA) ont été mis en place pour la réalisation du prototype et des essais dans les rues identifiées par l’équipe projet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by MonsterInsights